Cogénération

La production d’électricité n’est pas anodine : lorsqu’elle est issue d’une centrale thermique fonctionnant à une énergie fossile, elle engendre des émissions de gaz à effet de serre et dégage une grande quantité de chaleur, habituellement dissipée dans l’environnement. Pourtant, cette énergie thermique serait bien utile pour notre eau chaude sanitaire ou notre chauffage par exemple ! L’idée de cogénération propose justement de valoriser la chaleur du cycle de génération électrique comme source thermique, afin d’atteindre un rendement énergétique global pouvant atteindre 85% ! 

Une technologie performante pour économiser l’énergie fossile

La cogénération consiste à produire et à utiliser simultanément de l’électricité et de la chaleur à partir d’une même énergie primaire et au sein de la même installation.

C’est un moyen efficace d'utiliser à la fois des énergies fossiles (fioul ou gaz naturel) et des énergies renouvelables (biogaz ou biomasse), en valorisant la chaleur habituellement rejetée dans l'environnement (dans le cas des centrales thermiques et électriques ou des sites d'incinération de déchets ménagers). Ainsi, la chaleur créée par la production d’électricité n’est pas considérée comme un déchet, mais est exploitée pour répondre à d’autres besoins.

Quels mécanismes ?

Schéma traduisant le principe de cogénération
Infographie © EDF

En Europe, deux types d’installations vapeur sont principalement mis en œuvre, selon les besoins. L’énergie contenue dans la biomasse est convertie en vapeur haute température et haute pression dans une chaudière. La vapeur produite est ensuite transformée en électricité grâce au travail d’une turbine et d’un alternateur. Dans un deuxième temps, cette vapeur est valorisée à travers un consommateur de chaleur, sous forme d’eau chaude ou de vapeur. C’est un peu comme obtenir deux énergies pour le prix d’une !

  • Le petit plus : La production d’électricité par cogénération est largement encouragée en Europe, notamment par des tarifs d’achat très avantageux.

L’intérêt pour les entreprises

La cogénération peut être utilisée à grande échelle (installations industrielles, centrales électrothermiques…), ainsi qu’à petite échelle : dans le résidentiel par exemple, la micro-cogénération peut produire une base de chaleur et d’électricité.

  • Un geste pour l’environnement

Cette technologie permet de faire un geste pour la planète en réduisant les rejets de gaz à effet de serre. De plus, les réserves de combustibles fossiles étant limitées, la cogénération amène des économies d'énergie fossile grâce à une meilleure utilisation de l'énergie primaire du combustible.

  • Un meilleur rendement

La mise en place d'un système de cogénération permet aux entreprises d'augmenter le rendement global de leurs équipements : en règle générale, le rendement d'une centrale de production électrique ne dépasse pas les 40 %.

Cependant, la cogénération a des limites, elle n'est intéressante que si les besoins en chaleur sont réels, situés à proximité de l'entreprise et rentables. De plus, la rentabilité économique de la cogénération dépend du coût des combustibles primaires, qui sont difficiles à estimer sur le long terme.

Exemple d'une cogénération biogaz et réseau de chaleur à Pont-à-Mousson (54)

Thématiques associées :
Climat - Air - Énergie Mix énergétique Recyclage des déchets