Il y a 2 mois 2 semaines

Le parc photovoltaïque dans la région Grand Est représentait plus de 33 000 installations en 2018, pour une puissance installée de 500MW soit environ 6% de la puissance du parc français. La région Grand Est se classe ainsi au cinquième rang national pour la filière photovoltaïque.

 Avec quelques projets emblématiques sur tout le territoire, le Grand Est est une région où le photovoltaïque a le vent en poupe. A Strasbourg, la Tour Elithis, immeuble à énergie positive, a disposé 1 233m² de modules photovoltaïques sur son toit. A Urville (Champagne-Ardenne), la Maison Drappier s’est dotée d’une installation solaire de 266 kWc en autoconsommation sur la toiture de son bâtiment. Et bien d’autres applications émergent dans toute la région.

Depuis 2017, 40 installations ont fait l’objet d’un soutien financier de Climaxion pour une puissance installée de 4 MWc. La subvention accordée permet d’encourager la participation citoyenne et le recours à l’autoconsommation.

Région en avance quant au développement des énergies renouvelables, le Grand Est assiste à un fort déploiement du photovoltaïque chez les particuliers, chez les professionnels et auprès des collectivités. Malgré un ensoleillement régional moindre par rapport à certaines régions françaises méridionales, le Grand Est dispose d’un gisement de développement de la filière photovoltaïque sur bâtiment ou au sol, par la remobilisation de terrains dégradés issus d’un passé industriel chargé, qu’il s’agit d’exploiter.

En 2050, 100% de l’électricité produite via les EnR ?

Photo Adobe Stock

Cette volonté d’accélérer se traduit par des besoins en électricité désormais couverts à 32% par les énergies renouvelables électriques (énergie hydraulique, éolienne, photovoltaïque et bioénergies). Pas si loin de l’objectif fixé par la France, dans la loi de Transition Energétique, de produire 40% de son électricité à partir des énergies renouvelables d’ici à 2030.

Pour y parvenir, le lancement du réseau GECLER (Grand Est, Citoyen et Local d’Energies Renouvelables) a vu le jour au début de l’été 2019. Un réseau qui doit permettre d’associer les acteurs locaux (particuliers, collectivités, professionnels) autour des projets d’énergie renouvelable. A titre d’exemple, la centrale villageoise photovoltaïque de Vezouze (Lorraine) qui installera, dans l’une des communes de la ComCom, des panneaux photovoltaïques pour alimenter le réseau d’électricité local, et réduire ainsi les factures des habitants.

Potentiel

Une étude lancée par l’ADEME et la Région Grand Est a notamment montré que la consommation d’électricité pouvait, d’ici 2050, être intégralement couverte par les énergies renouvelables, dont le photovoltaïque. C’est pour cela que le programme Climaxion incite les collectivités territoriales, les associations, les entreprises, les bailleurs sociaux, les copropriétés et les projets participatifs et citoyens, au travers d’une aide au photovoltaïque.

Par ailleurs selon une autre étude portant sur le potentiel d’installations photovoltaïque sur des terrains à faibles valeur foncière (parking, friches par exemple), le Grand Est possède un potentiel de 8 392 GWc  pour un productible de 8,9 TWh soit 20 % de la consommation électrique finale du Grand Est en 2017.

 

Tout savoir sur le soutien au photovoltaïque