Transport doux à Reims

La mobilité durable consiste à assurer les déplacements des personnes tout en diminuant l’impact sur l’environnement des modes de transport utilisés.

Sur les 7 millions de Français qui rencontrent des difficultés dans leurs déplacements quotidiens se trouve une majorité de jeunes, de personnes âgées et des personnes habitant dans les zones rurales.

Ainsi, 32% des ménages des grandes agglomérations disent être contraints d’utiliser leur voiture pour se déplacer tous les jours et 83% dans les communes rurales isolées, selon le troisième Observatoire des mobilités émergentes publié en novembre 2018.  Aujourd’hui, une palette de projets se développe sur les territoires. Chacun peut contribuer à son niveau : particulier, entreprise et collectivité.

Les particuliers

Si l’augmentation du prix des carburants incite de nombreux Français à moins utiliser leur voiture individuelle des solutions alternatives moins coûteuses et moins polluantes sont de plus en plus attractives et accessibles. Notamment :

  • L’autopartage / voitures en libre-service
  • Le covoiturage
  • Les véhicules électriques
  • Les garages solidaires
  • Les plateformes intermodales permettant de changer facilement de mode de transport
  • L’utilisation du numérique pour optimiser ses déplacements avec des applications gratuites dédiées

Les entreprises

Le plan de mobilité est obligatoire depuis le 1er janvier 2018. 
Photo : Adobe Stock.

À l’instar des particuliers, les entreprises sont en quête de nouvelles solutions répondant aux besoins de leurs salariés. Pour encourager ces nouveaux comportements, elles sont de plus en plus nombreuses à adopter des mesures concrètes pour optimiser leur mobilité, encouragées dans cette démarche par des dispositifs incitatifs :

Les collectivités

De leur côté, les collectivités ne sont pas inactives et mettent en place des actions visant à réduire la consommation d’énergie et à améliorer la qualité de l’air.

  • Les vélos en libre-service
  • Pédibus (carapatte) et vélobus (caracycle)
  • Développement des usages partagés de la voiture
  • Amélioration les déplacements scolaires et universitaires
  • Organisation et gestion des transports collectifs (bus, tram, cars, TER)
  • Encadrement des livraisons en ville

Toutes ces solutions doivent nous inciter à changer nos habitudes et à nous pencher sur nos pratiques en commençant par l’utilité même de certains déplacements. La richesse des solutions alternatives n’exclut pas la sobriété !

Thématiques associées :
Biocarburants Climat - Air - Énergie Demande et comportement des consommateurs