• Unité de Méthanisation d'Hauraucourt-sur-Seille

Il y a 2 mois 1 semaine

Mise en service en novembre 2019, l’unité de méthanisation d’Hauraucourt-sur-Seille (57) a été officiellement inaugurée le vendredi 11 septembre en présence de Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, et Thierry Baig, Directeur régional délégué de l’ADEME Grand Est. Les énergies renouvelables ont le vent en poupe dans la région !

Ce sont 24 agriculteurs qui se sont réunis pour développer ce projet d’unité de méthanisation. Regroupés au sein d’un consortium agricole dénommé Méthanisation Seille Environnement (MSE), ces agriculteurs mosellans, épaulés par une coopérative (GPB) et un acteur privé (AgroGaz), souhaitaient résoudre les problèmes de pollution des captages d’eau potable du secteur d’Haraucourt-sur-Seille, Xanrey et Juvelyse.

En plus de produire du biogaz, cette unité de méthanisation permet de mieux contrôler l’apport d’azote aux sols agricoles via une utilisation raisonnée du digestat, sous-produit issu de la transformation des intrants.

Création d'emplois

Photo Pascal Bodez / région Grand Est

Si les premières injections de biométhane dans les canalisations datent de novembre 2019, l’inauguration de cette unité s’est déroulée le 11 septembre dernier. Elle est composée de trois digesteurs et un post digesteur, avec injection de 400 Nm3/h de biométhane dans le réseau de transport de gaz GRTGaz. Pour parvenir à une telle production, 55 000 tonnes de substrat sont utilisées, dont une majorité en provenance d’effluent d’élevage (68%). Cette installation permet de produire 38 000 MWh par an, ce qui permettrait d’alimenter 118 bus GNC/an ou l’équivalent de 3 160 logements. Ce projet permet d’éviter environ 6 000 tonnes de CO2/an !

Cette nouvelle unité de méthanisation dans le Grand Est confirme la volonté des acteurs privés et publics de s’allier pour développer ce type de projet. L’intérêt des acteurs de la région pour les énergies renouvelables n’est plus à prouver. Véritable opportunité pour les agriculteurs, puisqu’elle permet de produire du biogaz pour leur propre consommation ou pour le vendre, mais aussi de trouver une solution pour le réemploi des matières organiques résiduelles, la méthanisation permet, par ailleurs, de générer des emplois locaux : 3 emplois directs et 3 emplois indirects pour ce projet territorial rural.

EN SAVOIR PLUS SUR LA METHANISATION