• Prix Envirobat Grand Est 2021

Il y a 4 semaines 16 heures

La 15e édition de remise des Prix Bâtiment et Aménagement durables Grand Est, organisée par Envirobat Grand Est, s’est tenue à Strasbourg, le 6 octobre dernier.

 

Les Prix Envirobat sont l’occasion, chaque année, de récompenser les meilleures réalisations de bâtiments et d’aménagements de haute qualité environnementale dans le Grand Est.

Pour cette édition 2021, 28 candidatures ont été présentées (13 alsaciennes, 11 lorraines et 4 champardennaises).

Le jury était présidé par Karine Lapray, co-Gérante de TRIBU, bureau d’études très engagé dans le développement durable, et était composé de professionnels du Grand Est. Ce jury disposait de 42 critères pour juger des réalisations bâtiments et 53 critères pour les aménagements.

Les sept lauréats de ces Prix Bâtiment et Aménagement durables Grand Est 2021 sont :

 

Catégorie « Aménagement –Espace Public »

Aménagement du jardin des Elues de la Libération à Saint-Dié-des-Vosges (88)

Crédit photo : Julien BERBIN
  • Maître d’ouvrage : Ville de Saint-Dié-des-Vosges
  • Paysagiste : Architecte Paysagiste HES : Abies Paysage ; Paysagiste concepteur : Sens & Paysage
  • Points remarquables :
    • Valorisation de friche boisée en contexte fortement urbanisé
    • Création d’axes de circulations douces favorisant échanges et interactions au sein du quartier, et d’espaces de vie (lieux de pause et de convivialité, espaces de jeux, lieux d’invitation à l’observation de la nature, verger partagé)
    • Espaces végétalisés conçus pour un entretien très réduit et aucun arrosage
    • Intégration des habitants à travers des ateliers participatifs
    • Protection de la flore existante lors des travaux (diagnostic d’identification préalable, plan de restriction d’accès avec pénalités en cas de dégât)
    • Mobilier urbain créé par le Pays de la Déodatie, fabriqué par les entreprises du territoire avec le bois issu des forêts locales

 

Catégorie « Aménagement - Quartier »

Aménagement du quartier « Les rives du Bohrie » à Ostwald (67)

Crédit photo : JAP archis
  • Maître d’ouvrage : SAS Les Rives du Bohrie
  • Architecte : MOE urbaine et espaces publics : Linder Paysage, urbanistes et paysagistes ; Architecte-conseils : Toa architectes
  • Points remarquables :
    • Renouvellement articulation ville/espaces naturels environnants
    • Qualité des ambiances et projet ambitieux sur le plan environnemental
    • Label éco-quartier
    • Concertation : ateliers urbains, rencontres avec le collectif de quartier, réunions mensuelles de suivi
    • Evaluation et suivi de la performance de l’opération à deux niveaux : évaluation aménageur par BET environnement, évaluation promoteur par label Effinergie+, E3C2 ou BBCA
    • Compacité et densité recherchés : 30% de la parcelle aménagée pour 100 logements/ha
    • Minimisation des voiries créées
    • Favorisation des transports doux
    • Lutte contre la standardisation via un cahier des charges qui oriente les constructeurs avec des formes architecturales fortes
    • Suivi écologique de la renaturation avec un recensement floristique et faunistique à l’issue de la 1ère année

 

Catégorie « Tertiaire - Neuf »

Construction d’un périscolaire et d’un point lecture à Rountzenheim – Auenheim (67)

Crédit photo : Stéphane Spach
  • Maître d’ouvrage : Commune de Rountzenheim - Auenheim
  • Architecte : AJEANCE
  • Points remarquables :
    • Lauréat de l’appel à projets passifs Climaxion
    • Optimisation du foncier et réserve de terrain disponible
    • Contraintes des risques naturels inondation et sismique transformés en qualité architecturale : construction sur pilotis permettant un passage de crue, remblais compensés par noues d’infiltration, etc…
    • Respect du site : vérification des incidences sur la ressource en eau, sur site Natura 2000, sur zone inondable et implantation pour préserver les alignements d’arbres existants
    • Chauffage par PAC sur sondes géothermiques mutualisé avec la salle des fêtes voisine
    • Confort d’été : rafraichissement par puits canadien hydraulique couplé à CTA, larges débords de toit, BSO couplés à station météo, sur-ventilation nocturne
    • Matériaux biosourcés : bois (structure murs et toiture, bardage, menuiseries, mobilier fixe), ouate de cellulose et fibre de bois (isolants), linoléum
    • Favorisation de la biodiversité : plantation d’essences locales, de massifs couvre-sols, de prairies mellifères et création de noues d’infiltration favorisant un biotope type prairie humide
    • Lumière : jeu de toitures permettant un haut-jour vitré central orienté sud sur toute la longueur de la circulation intérieure, étude lumière pour déterminer le nombre et la position de chaque lumière, leds asservis par station météo avec variation d’intensité lumineuse
    • Qualité de l’air intérieur : matériaux de revêtements intérieurs naturels et faiblement émissifs

 

Catégorie « Tertiaire – Existant »

Réhabilitation d’un presbytère en maison multi-activités au Tholy (88)

Crédit photo : Thomas Devard
  • Maître d’ouvrage : Commune Le Tholy
  • Architecte : ASP Architecture
  • Points remarquables :
    • Démarche de conservation et valorisation patrimoniale, luttant contre l’étalement urbain
    • Revitalisation de centre-bourg (centre culturel et associatif, périscolaire, bureau de poste et office du tourisme)
    • Travail collaboratif dès les premières phases du projet (commune, CAUE, ABF et MOE)
    • Requalification de l’espace public : création de centralité dans un tissu diffus
    • Démolition minimale et réutilisation d’un maximum de matériaux en place
    • Niveau BBC+ (tendant vers Enerphit)
    • Matériaux biosourcés : laine de bois et ouate de cellulose (isolants), bois (planchers, menuiseries ext.)
    • Etanchéité à l’air (passive) et ruptures de ponts thermiques soignées
    • Système énergétique minimaliste basé sur l’utilisation d’énergies renouvelables : VMC double flux à haut rendement associé à une chaudière bois pellets, freecooling nocturne
    • Bonne gestion des problématiques de l’existant : traitement anti-mérule et création d’ouvertures avec apports lumineux directs pour éviter la réapparition du problème, prise en compte des transferts d’humidité liés à la maçonnerie de moellons et à l’altitude (>600m), conservation de perspirance
    • Intégration de la proportion et de la disposition des ouvertures existantes dans l’aménagement et le dimensionnement des espaces intérieurs
    • Maîtrise des coûts saluée

 

Catégorie « Bâtiment d’activité » : 2 lauréats

Construction d’un hangar bioclimatique pour un maraîcher à Colmar (68)

Crédit photo : Goetschy + Cabello
  • Maître d’ouvrage : Foncière Terre de Liens
  • Architecte : Goetschy + Cabello Architecture et Ingénierie Bois, en collaboration avec Arnaud Helschger
  • Points remarquables :
    • Conception bioclimatique permettant d’éviter l’installation d’un système de chauffage/ventilation. En outre, l’éclairage artificiel est peu utilisé en journée grâce à l’apport de lumière naturelle
    • Part belle au bois (fenêtres, structure des murs et des toitures, ITE et bardage) issus de forêts gérées durablement et essences choisies afin d’éviter un maximum de traitements chimiques
    • Avec sa trame de 5m et un entraxe des pannes de 1,25m, le hangar exploite la dimension industrielle des panneaux d’OSB sans générer aucune chute
    • Puisage et infiltration sur site de l’eau de lavage des légumes
    • Existence d’une station d’assainissement autonome
    • Coût limité

 

 

Construction d’un atelier et de bureaux en structure bois à Sélestat (67)

Crédit photo : Bartosch Salmanski
  • Maître d’ouvrage : SCI Calpamos
  • Architecte : REELLE Architecture
  • Points remarquables :
    • Implantation bioclimatique du bâtiment
    • Projet réalisé entièrement en structure et ossature bois : murs périphériques en ossature bois, charpente en bois massif, contreventements en bois (pas de noyau béton). Seules les fondations sont en béton pour ancrer le bâtiment dans le sol et la dalle du rez-de-chaussée pour apporter de l’inertie (complétée par un local sanitaire en briques de terre crue)
    • Isolation performante (malgré le niveau réglementaire faible requis) avec matériaux biosourcés : laine de bois souple dans les parois et fibres denses pour limiter les ponts thermiques extérieurs
    • Recours à des matériaux locaux : brique de terre crue, bois et béton
    • Coût limité

 

Catégorie « Logement »

Rénovation énergétique de 40 logements sociaux à Gérardmer (88)

Crédit photo : Laurent Bonne
  • Maître d’ouvrage : Le Toit Vosgien
  • Architecte : Ascendense Architecture
  • Points remarquables :
    • Amélioration des performances énergétiques : enveloppe entièrement isolée par l’extérieur, remplacement des menuiseries par du triple vitrage avec volets roulants, travail sur les ponts thermiques, remplacement des chauffe-eaux gaz individuels par production collective pour un des bâtiments et remplacement de chaudière fioul et gaz par PAC air/eau haute performance pour l’autre, VMC double flux à échangeur de chaleur rotatif, panneaux photovoltaïques, pieds de façades végétalisés, teintes blanches en face pour éviter les surchauffes
    • Rénovation facteur 10, lauréate de l’appel à projets passif Climaxion
    • Matériaux biosourcés : bois des Vosges (structure rapportée), laine de bois des Vosges et ouate de cellulose (isolants)
    • Confort des usagers : réseaux de VMC passés en façade pour moins de dérangement lors des travaux réalisés en site occupé, ébrasements des ouvertures pour ne pas réduire les apports lumineux avec l’augmentation d’épaisseur des murs, ajout de balcons, remplacement des portes palières, installation de compteurs d’eau avec relevés à distance
    • Communication aux usagers : réunion d’information avant travaux, gazette mensuelle pour sensibiliser les usagers aux évolutions des bâtiments, suivi mesuré des consommations et sensibilisation individualisée
    • Coût limité

 

En savoir plus sur les lauréats