Télétravail éco-responsable

Depuis le déconfinement, de nombreuses entreprises ont maintenu une partie de leurs collaborateurs en télétravail. Un protocole amené à se développer car la crise sanitaire liée au Covid-19 a changé la perception sur ce mode de travail. Avoir son bureau à la maison peut être avantageux mais peut, également, se révéler intéressant en termes d’économie d’énergie. Voici 5 façons de télétravailler de manière responsable tout en réalisant des économies sur ses factures.

 

1. Réduire ses trajets

Ne plus se rendre sur son lieu de travail cinq jours dans la semaine a, forcément, un impact sur son empreinte carbone. En moyenne, les Français passent 50 minutes par jour en voiture pour effectuer l’aller-retour domicile-travail. Alors, être en télétravail c’est réduire les émissions de CO2Une récente étude estimait qu’un salarié placé en télétravail 2 jours dans la semaine économiserait 800kg de CO2 par an, soit l’équivalent de 10% de son bilan carbone annuel !

On le voit, si le « home office » peut permettre de réduire une partie des trajets quotidiens des salariés, la planète ne pourra qu’apprécier.

 

2. Contrôler sa consommation numérique

Être en télétravail, c’est passer du temps derrière son ordinateur. Comme au bureau, le numérique a un impact non négligeable sur l’environnement. En effet, il représente 4% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde et consomme, à lui seul, 10% de l’électricité. Aussi, les éco-gestes adoptés en milieu professionnel peuvent et doivent être appliqués chez soi en période de télétravail car économiser des kilowattheures (kWh) c’est préserver l’environnement et réduire ses factures d’électricité.

Les quelques « éco-gestes numériques » à mettre facilement en œuvre chez soi :

  • Opter pour le mode « économie d’énergie » pour ses équipements numériques
  • Régler la luminosité
  • Eteindre, ou mettre en veille, les appareils (ordinateurs, imprimante) lors des pauses
  • Choisir une qualité moins élevée lors des visionnages de vidéos
  • Désactiver le Wi-Fi quand il n’est pas utilisé
  • Privilégier l’utilisation de matériel bénéficiant d’un écolabel
  • Privilégier les visio-conférences sans caméra
  • Compresser autant que possible les fichiers envoyés par e-mail
  • Prendre soin des équipements numériques

En savoir plus pour réduire sa consommation numérique en télétravail 

 

3. Limiter le gaspillage

En entreprise, la consommation de gobelets en plastique et/ou de touillettes pour le café reste très importante. Le télétravail résout une partie de cette équation néfaste en termes d’impact environnemental.

Mais limiter le gaspillage chez soi signifie consommer moins de papier qu’au bureau où le papier représente 75% des déchets (source ADEME). Diminuer son nombre d’impressions est la solution adéquate. L’usage d’un papier recyclé et entreprendre le recyclage des cartouches s’inscrivent également dans cette démarche responsable en télétravail.

 

Photo Adobe Stock

 

4. Economiser l’éclairage

Travailler chez soi coïncide souvent avec une hausse très nette de la consommation électrique : appareils connectés (ordinateurs, imprimantes) mais aussi lumières d’appoint. Pourtant, il n’est pas compliqué de garder un confort visuel optimal tout en ne consommant pas de l’électricité à outrance.

Tout d’abord, essayez de ne pas travailler dos à la lumière naturelle. Avoir la lumière du jour face à soi contribue également à entretenir son moral au beau fixe ! Dans la continuité, si vos fenêtres sont équipées de rideaux, optez plutôt pour des rideaux clairs, laissant passer les rayons du soleil. Si l’éclairage naturel n’est toujours pas suffisant, équipez vos lumières d’ampoules basse consommation ou de LED.

 

5. Réduire sa consommation de chauffage

C’est certainement l’un des postes les plus énergivores quand on est placé en télétravail. Pourtant, là aussi, il y a lieu de limiter la consommation de chauffage sans impacter la sensation de confort intérieur. Pour cela, deux pistes simples :

  • Installer son bureau près des fenêtres car la lumière du jour maintient naturellement au chaud
  • Eteindre le chauffage lorsque les pièces sont aérées

Idéalement, la température de votre logement doit se situer entre 19 et 21°C. Il s’agit de la température à laquelle le confort intérieur est optimal.

Le chauffage représente un coût important dans un ménage. Baisser la température d’une pièce de 1° C représente 7% d’économie sur sa facture et entre 5-10% de consommation énergétique en moins (source ADEME).

 


Enfin, si votre maison est mal isolée, pensez à la rénovation énergétique. Dans le Grand Est, Oktave vous accompagne et les conseillers FAIRE peuvent vous apporter des conseils pour vous lancer dans cette démarche qui facilitera d’autant plus vos périodes de télétravail.

 

Thématiques associées :
Eco-Gestes