Eco-gestes en entreprise

Au bureau, chaque occupant a un rôle à jouer dans le respect de l’environnement. Alors, pas question de mettre de côté ses bonnes habitudes : réduire son impact environnemental en entreprise est une question de responsabilité citoyenne. Voici quelques conseils très simples pour faire de vous le Roi de l’open-space ! À utiliser sans modération !

 

1. Réduire la consommation d’électricité des appareils

Les ordinateurs, tablettes et autres appareils électroniques consomment énormément d’électricité. Plusieurs gestes simples permettent de limiter leur consommation d’énergie :

  • Paramétrez les veilles et réglez les équipements en mode « économie d’énergie ». Il existe des systèmes qui détectent les appareils en veille et coupent automatiquement l’alimentation électrique. Enfin, au-delà d’une heure d’inactivité, il est préférable d’éteindre complètement votre ordinateur.
  • Désactivez les fonctions GPS, Wi-Fi, et Bluetooth sur votre téléphone quand vous ne vous en servez pas.
  • Choisissez le bon équipement : des labels environnementaux permettent d’identifier les appareils performants et économes en énergie : Écolabel Européen, EPEAT, Écolabel Nordique, Ange bleu et TCO.

 

2. Économiser le papier

Les bureaux professionnels vont souvent de pair avec des déchets de papier très importants. En effet, le numérique n’a pas engendré une diminution de la consommation de papier, et le gaspillage demeure considérable : 25 % des documents sont jetés 5 minutes après leur impression et 16 % des impressions ne sont jamais lues. Pour réduire votre consommation de papier, il y a plusieurs possibilités :

  • Recensez les parutions non lues et désabonnez-vous.
  • Optimisez la mise en page des documents que vous créez pour l’impression (taille des interlignes, taille des marges…).
  • Préférez des papiers plus respectueux de l'environnement. Pour les reconnaître, soyez attentifs aux logos environnementaux (Écolabel Européen, Ange Bleu et Écolabel Nordique).
  • En guise de brouillon, utilisez d’anciens documents imprimés sur une seule face, plutôt que de les jeter.
  • Imprimez recto-verso.

 

3. Contrôler l’utilisation d’Internet

Evitez de multiplier les requêtes sur Internet.
Photo Adobe Stock

Si l’usage d’Internet est devenu incontournable dans les activités de bureau, il n’en demeure pas moins nocif pour l’environnement. Pour utiliser Internet intelligemment, il y a plusieurs manières de faire :

  • Classez vos mails dès leur arrivée et éliminez les spams. Bien qu’ils soient immatériels, les mails polluent énormément : pour les stocker, des serveurs informatiques travaillent toute l’année, 24h/24, 7j/7. Leur impact environnemental est donc bien réel. Pensez donc à vider régulièrement votre corbeille, évitez de multiplier les destinataires, et créez des pièces jointes légères.
  • Pour éviter de multiplier les requêtes, utilisez l’historique de vos consultations et la fonction “Favoris” de votre navigateur.
  • Remplacez les pièces jointes par des liens hypertextes ou URL.
  • Fermez les onglets que vous n’utilisez pas. Cela permettra aussi d’améliorer la navigation.

 

4. Éviter les déplacements

Le monde de l’entreprise implique souvent des déplacements, que ce soit pour se rendre au travail, ou chez des prestataires / clients. Pour limiter les trajets, premier poste des émissions de gaz à effet de serre des activités de bureau, il existe de nombreuses alternatives, ainsi que des outils numériques ingénieux !

  • Faites du covoiturage : l’essayer, c’est l’adopter ! Covoiturer présente beaucoup d’avantages : moins de frais pour le conducteur et les passagers, moins de voitures sur les routes et donc moins de nuisances...Vous pouvez choisir de vous arranger avec des collègues, ou demander la création d’un service de covoiturage dans votre entreprise.
  • Optez pour le télétravail : cette solution offre de nombreux avantages pratiques : modulation de temps de travail, gain de temps et d’argent, confort et meilleure concentration… Mais le télétravail permet surtout de limiter les déplacements professionnels. Il est rendu possible grâce à l’émergence de nombreux outils ou plateformes de partage d’informations, qui permettent de travailler à distance, même sur des projets communs. L’éco-communication peut donc aussi être une solution !
  • Utilisez les visioconférences et audioconférences : il n’est pas nécessaire de se déplacer systématiquement ! Ces solutions réunissent virtuellement les participants, sans perte de temps dans les transports, ni consommation de carburant. De nombreux outils permettent de partager des données et des documents en temps réel lors de ces réunions.

 

5. Faire des pauses plus écolo

  • Plutôt que les bouteilles en plastique, privilégiez les gourdes réutilisables.
    Photo Adobe Stock
    La pause-café : Quasi-universelle au bureau, la pause-café est souvent placée sous le signe du jetable et du gaspillage (emballages de sucre, sachets de thé, gobelets en plastique…). Pour y remédier, apportez votre propre mug réutilisable, et demandez ou achetez dès que possible en grand conditionnement et sans suremballage : c’est à la fois plus économique, et plus écologique.
  • Les déjeuners : La restauration collective génère en moyenne 150 à 200g de gaspillage alimentaire par repas. Si vous déjeunez au restaurant d’entreprise, quelques gestes très simples feront la différence : ajustez les portions à votre faim, n’abusez pas du pain si vous n’êtes pas sûr de le consommer, emportez ce que vous ne terminez pas… Pour simplifier le travail des agents de service du restaurant et faciliter le tri, pensez aussi à séparer les déchets organiques des emballages en fin de repas !

 

Sources : ADEME

Thématiques associées :
Eco-Gestes Demande et comportement des consommateurs Recyclage des déchets