• SARE Grand Est

Il y a 1 mois 3 jours

L’Etat, l’ADEME et la Région Grand Est ont signé un engagement pour le déploiement du programme national SARE (Service d’Accompagnement à la Rénovation Energétique). L’objectif est de massifier la rénovation énergétique des bâtiments en accompagnant les ménages souhaitant améliorer le confort de leur logement et réduire leurs factures d’énergie.

Dans le volet climat-air-énergie du SRADDET, la Région Grand Est fixe un cap ambitieux de « Région à énergie positive à l’horizon 2050 ». L’accélération et l’amplification de la rénovation énergétique du bâti est ainsi l’un des premiers objectifs, car près de 45% des logements sont de classe énergétique E, F ou G.

Le programme national SARE répond, lui, à la volonté de l’Etat d’impulser une nouvelle dynamique territoriale de la rénovation énergétique. Cela passe par la mobilisation des collectivités territoriales et des réseaux professionnels, et par l’appui du réseau « FAIRE » déployé par l’ADEME et la Région depuis près de 20 ans. Le programme SARE vise à mobiliser des fonds privés (énergéticiens et distributeurs de carburant) sous forme de CEE (Certificats d’Economie d’Energie « accompagnement »).

Montant maximal de CEE mobilisables : 15 M€ sur 3 ans

Massifier et améliorer l'accompagnement aux ménages.
Photo : Adobe Stock

La Région Grand Est s’est portée volontaire pour être « porteur associé » et déployer ainsi un Service Public de la Performance Energétique de l’Habitat (SPPEH) sur le territoire. Ce service pourra s’appuyer sur un montant maximal de CEE mobilisables de 15 M€ sur 3 ans et la mobilisation des EPCI et de la Région pour en assurer le cofinancement.

L’objectif sera d’accompagner plus efficacement les ménages et les copropriétaires vers la rénovation énergétique en structurant le parcours d’information et d’accompagnement des ménages pour la rénovation énergétique. Le programme SARE vise à assurer une bonne articulation avec les interlocuteurs du quotidien déjà actifs sur le terrain (mairies, Maisons France services, etc…). Il vise également, et en priorité, à consolider le réseau FAIRE mis en place par l’Etat, l’ADEME, l’Anah et l’ANIL.

Rendre accessible à tous un logement sain, économe en énergie et confortable

La région Grand Est compte 44 Conseillers FAIRE – Info Energie, 30 Plateformes Territoriales de la Rénovation Energétique (PTRE), 12 Point Rénovation info Service Aanah (PRIS) et 6 ADIL, qui accompagnent, soutiennent et informent les particuliers sur la rénovation énergétique. En outre, le service Oktave, initié en 2018 par la Région Grand Est et l’ADEME, accompagne les professionnels et les ménages souhaitant se lancer dans une rénovation complète, sans distinction de ressources.

Dans la continuité de l’ensemble de ces dispositifs et de ces actions déjà engagées en faveur de la rénovation énergétique, la Région Grand Est va, à travers le programme SARE, massifier et améliorer la qualité du conseil et de l’accompagnement apportés aux ménages afin de pouvoir rendre accessible à tous un logement sain, économe en énergie (BBC) et confortable.

« Nouveau modèle de société »

« Ce programme, que nous nous engageons à mettre en œuvre aux côtés du Conseil régional, se traduit concrètement par plus d’espaces « FAIRE » pour informer, conseiller et accompagner », a précisé Emmanuelle Wargon, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, lors de la signature du protocole d’accord, jeudi 16 janvier 2020.

De son côté, Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, s’est félicité du « nouveau modèle de société, plus solidaire, plus inclusif, plus respectueux de notre environnement que nous devons accompagner. Lutter contre la précarité dans le logement, contre les passoires énergétiques, c’est offrir de meilleures conditions de vie, des gains en pouvoir d’achat et protéger la santé environnementale de nos concitoyens. »

 

Liste des conseillers FAIRE – Info Energie dans le Grand Est

En savoir plus